Amiata, Français, Maremma, Montecucco, OIV Msc, Tuscany, Uncategorized
Leave a Comment

Amiata, la montagne de feu

Cet ancien volcan du Pléistocène est la montagne sacrée de la Maremma toscane. Ses flans sont plantés de chênes, de châtaigner, de sapins, de hêtres et au sommet de prairies jusqu’à 1734 mètres.

5976084760_fc6d881ac2_bPhoto Credit Luca Coscarelli www.photo3.eu

Autrefois, la montagne fournissait toutes les ressources vivrières : les habitants mangeaient la châtaigne sous toutes ses formes, produisaient du charbon de bois et exploitaient les multiples carrières et mines de pyrite, de cuivre, de kaolin et de cinabre, le minerai du mercure, du Mont Amiata.

5071052809_7f1c231f36_bPhoto Credit Luca Coscarelli www.photo3.eu

A partir de 600 mètres, le châtaigner règne en maitre avec des arbres majestueux qui produisent d’excellents fruits (comme l’IGP châtaigne de l’Amiata) au pieds desquels on déniche à partir de la fin de l’été cèpes, girolles et autres champignons. La truffe s’y trouve toute l’année : la rare noire d’hiver (de novembre à mars) la blanche et noire d’été moins prisée le reste de l’année. Ici c’est le paradis des sangliers, des chevreuils…et des chasseurs!

4049645991_eb0960d67b_bPhoto Credit Luca Coscarelli www.photo3.eu

Le volcan garde encore une certaine activité : de son ventre se dégagent des eaux chaudes riches en minéraux qui remontent à la surface sur un périmètre très étendu, créant des sources et des thermes spectaculaires. Du Monte Amiata se dégage une atmosphère magique et spirituelle. Les Étrusques en firent leur Olympe, les Longobards l’appelèrent “Heimat” (patrie). Aujourd’hui on y trouve la communauté bouddhiste de Merigar, destination du Dalaï-lama lors de ses voyages en Europe et c’est ici que l’on trouve l’appellation Montecucco, des vins issu de cette montagne de feu et des collines les plus nobles de la Toscane.

medailles_colLors du dernier concours des Citadelles du Vin 2013 à Bourg, deux vins issu de ce terroir ont été primés avec or et argent pour le reflet de la vitalité, la sacralité et la puissance de cette terre qu’ils ont su traduire en bouteille. L’Italie avait envoyé plus de 115 échantillons toutes régions confondues et seulement 25 vins ont était médaillés… La remise de prix à eut lieu juste avant le début de Vinexpo, il s’agit donc là d’une date très récente et, pour l’instant, les deux vins dont je vais vous parler n’ont pas encore de distributeur en France, mais peut être que ce prix et le Salon auront fait leur effet avant que vous n’ayez fini de lire mon article!!

detriachiMédaille Citadelles d’Or au Morganti, IGT Toscana Rosso de De Triachi

50% Sangiovese, 30% Merlot et 20% Cabernet Sauvignon; 50% de cet assemblage reste en bois pendant 24 mois… avant embouteillage on ajoute le restant provenant de l’Inox. Il s’agit là d’une production vraiment confidentielle car seulement 2500 blles sortent chaque année. Ce qui me plait dans ce vin c’est le coté fruité/épicé/confituré qui se mélange aux senteurs du maquis méditerranéen. Quelques nuances de tabac qui tendent vers une palette boisée et chocolatée plus définie. En bouche sa présence est extraordinaire, il rempli chaque espace tout en maintenant le coté vineux typique du Sangiovese (très généreux en tannins et acidité).

detriachi2Médaille Citadelles d’Argent au Montecucco DOC Sangiovese toujours de De Triachi

80% Sangioves, 16% Merlot et 4% Cabernet Sauvignon, dont seulement 20% est passé en bois pendant 6 mois; avant l’embouteillage on ajoute le restant 80% resté en Inox afin d’apporter de la fraicheur. 6 mois en bouteille avant mise en marché. Au nez on y retrouve la cerise typique du Sangiovese, mais aussi les mûres et le tabac sur des notes volcaniques légères joliment épicées; une bouche fraiche qui confirme le bon choix de l’élevage et de l’assemblage, pleine de pulpe de fruit, des tannins pas trop invasifs mais une présence alcoolique chaude.

Ce concours bénéficie du patronage de l’OIV et toujours pendant Vinexpo, l’Association des anciens elèves et diplômés du MSc in Wine Management conféré par l’OIV m’ont élue leur nouvelle Présidente (oui, quoi, un peu d’autocélébration!) .

oivmsc

Créé dès 1986 à l’initiative de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (www.oiv.int), qui avait identifié le besoin important d’un programme de formation internationale de haut niveau et spécifique au secteur vitivinicole, le OIV MSc in Wine Management prépare aux décisions managériales propres au secteur de la vigne et du vin (marketing, gestion, économie, droit, ressources humaines, communication,…) à travers une formation itinérante, pluridisciplinaire et expérientielle.
Préoccupée par le constat d’une culture professionnelle orientée essentiellement vers le management de la production.  L’OIV a souhaité que soit créé un programme pédagogique exemplaire pour stimuler le développement de la qualité des ressources humaines internationales.
Plus de 24 pays en 18 mois auprès de 30 grandes Universités du monde, plus de 500 intervenants professionnels, un programme modulaire suivi par 26 promotions et plus de 400 diplômés de toutes les nationalités, L’OIV Msc est un programme académique basé sur l’expérience, une philosophie unique depuis plus de 25 ans et une vision globale du monde viti-vinicole, toutes les infos sur le Master ici:  www.oivmsc.org

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s