Cibus, Français, Restaurant, Tuscany
Comment 1

Eataly ouvre son 11e point de vente en Italie, cette fois à Florence.

Après New York, Turin, Rome, voici le dernier né de la famille Eataly qui vient d’ouvrir ses portes dans la capitale Toscane : 2 000m², 3 niveaux, 80 employés, tous dédiés à l’excellence oenogastronomique italienne.

firenze

Voici la version florentine d’un des plus beaux exemples de l’entreprenariat italien qui amène enthousiasme et confiance dans un période peu incline à la poésie, c’est ce qu’a déclaré le Mairie de Florence, Matteo Renzi*. Il était important qu’Oscar Farinetti** (le patron de Eataly, lire mon approfondissement sur l’homme à la fin de l’article) investisse en Italie dans un moment de crise. 

Les locaux choisis ont longtemps abrités des livres, dès 1840 avec la librairie Martelli, maison d’édition qui a eu le mérite d’éditer en premier les aventures de « Pinocchio » de l’auteur toscan Carlo Collodi.

Via Martelli n° 22 est donc un lieu de courage et de culture, les mêmes caractéristiques qui ont fait le succès de Eataly ces dernières années. Les livres continueront à être présents mais accompagnés de ce que la production oenogastronomique italienne fait de mieux avec le credo de M. Farinetti qu’il faut “penser local et agir global”.   

50% des références à la vente chez Eataly Florence parlent donc toscan et il ne pouvait pas en être autrement vue la richesse gastronomique de la région : huiles d’olive, viande de race « chianina », finocchiona (saucisson typique aux graines de fenouil), jambon, mortadella de Prato et autres cochonnailles. Et puis le fameux pain toscan sans sel, le compagnon idéal des crostini si savoureux, des antipasti. Les haricots zolfini ou ceux de Sorana avec aussi les pois chiches, composent l’offre des légumes régionaux. La Mer Tyrrhénienne qui borde la côte toscane et la lagune d’Orbetello nous offrent des poissons tels que le mulet et sa poutargue. Des pâtes fraiches aussi, les Pici bien sûr, accompagnés des meilleurs fromages de brebis toscans (pecorino) et puis du Sangiovese, le cépage roi de Toscane, qui produit bon nombre des meilleurs vins du pays.  

Eataly offre toujours de quoi se restaurer sur place, dans ce nouveau lieu les coins gourmands sont 12 et thématiques :

1462726_10202641986921438_1902887438_o

Photo de Andrea et Paolo Gori par Lido Vannucchi

Trattoria Da Burde, Via Pistoiese 154, 54145 Firenze ; tél : 0039 055 317206

http://www.vinodaburde.com/

Chez “Da Burde” on cuisine et goute les soupes de légumes qui ont fait la réputation de la maison de la via Pistoiese depuis plus de 112 ans ; chez Luca Cai, le roi de la street food en ville, on pourra déguster son fameux sandwich « panino » au « lampredotto » (l’une des quatre poches de l’estomac d’un bovin), mais aussi les tripes à la florentine.

Concernant le parcours dans le magasin, vous trouverez donc la boulangerie, la pâtisserie, l’œnothèque, le primeur fruits et légumes,  le fromager, le boucher… jusqu’aux salles dédiées aux cours sur l’alimentation et les secrets de fabrication des produits gastronomiques protégés par Slow Food.

“Dieu nous a donné deux choses pour jouir de la vie : la gastronomie de qualité et l’amour, il suffit de cela pour atteindre l’extase”, voici les mots d’Oscar Farinetti aux termes de l’inauguration. Prochaine ouverture prévue à Dubaï. 

Eataly Florence : via Martelli N° 22, ouvert tous les jours de 9h00 à 22h30 ;

http://www.eataly.it/

*Matteo Renzi, 38 ans, Maire de Florence, mais aussi directeur du parti démocrate de la gauche italienne.

farinetti** Oscar Farinetti, homme d’affaires d’origine piémontaise qui a fait fortune avec la revente de ses chaines de magasins d’électronique UniEuro et qui est le créateur du phénomène Eataly, la destination foody qui a révolutionné le monde culinaire, de Turin (son premier en 2004) à Tokyo, des bazars gourmets qui amènent la culture italienne du vin et des arts de la table dans le monde entier. Dans ses magasins on trouve plus de 150 000 références (en moyenne) de produits gastronomiques rares ou protégés par le mouvement Slow Food, produits par des artisans locaux, des produits typiques du terroir jusqu’aux grands classiques de la cuisine et des vins italiens. M. Farinetti possède aussi deux maisons viticoles historiques en Piémont : Fontanafredda http://www.fontanafredda.it/web/ et Borgogno http://www.borgogno.com/

1 Comment

  1. Pingback: Borgogno possède un trésor mais le vend très, très lentement… | lazazzerawineblog

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s