Bio, Français, SuperTuscan, Tuscany
Comment 1

Il Borro, le SuperToscan plus raisonné et raisonnable de Ferragamo

borro2La Tenuta Il Borro est un bourg médiéval datant de 1039 qui se trouve en haut d’une pente creusée par l’assèchement d’un torrent et parsemée de rochers et bois. Aujourd’hui restauré avec très grand soin par ses nouveaux propriétaires, il resplendit de tout son éclat retrouvé grâce aux toutes nouvelles installations viticoles et réceptives : la cave bien sur, mais aussi son relais, le restaurant, le centre bienêtre, le bar à vin, le centre des congrès…

borro3Durant une battue de chasse en 1985, M. Ferruccio Ferragamo (marque d’un grand chausseur italien des années ’20 qui aujourd’hui est aussi une marque de luxe de prêt-à-porter) tombe amoureux du bourg qui appartenait alors au Duc Amedé D’Aoste. Jusqu’en 1993, la famille Ferragamo loue le domaine puis l’achète en intégralité, terres et bois, mais aussi le bourg et la villa patronale qui affichaient encore les tristes marques de la 2e Guerre Mondiale.

borroCe domaine possède une histoire extraordinaire et est au centre des traditions toscanes depuis la famille des Pazzi, puis les Médicis ou encore les Savoie. Avec les Ferragamo, une nouvelle direction est prise en 2006 quand de l’agriculture biologique, le domaine passe à la biodynamie.

borro1En cave, l’usage de bois neuf a été mieux étudié et reparti, bref, il semblerait que les SuperTuscans soient rentrés dans une nouvelle ère (les vins produits ici sont un assemblage de Merlot, Cabernet Sauvignon, Syrah et Petit Verdot). D’ailleurs, depuis maintenant quelques temps et divers endroits de la région, je recueille les témoignages des changements en cours: fini les vins bodybuildés, trop boisé ou gras ou gros, les producteurs se rangent sur un chemin plus raisonné et raisonnable, modéré, afin que les cépages et les sols soient le mieux représentés dans le verre, afin que leur « philosophie » de vignerons s’exprime et non seulement la stratégie commerciale décidé par un œnologue conseil venu d’ailleurs.

En termes gustatifs, durant les avant-premières de février, j’ai eut la possibilité de gouter à 2 millésimes de l’IGT Il Borro ; le 2010 et le 2009.

borro52010 : ce vin suit donc le chemin de la mise en valeur de ce que la nature a de mieux à nous offrir. Un vin net et croquant où le fruit est exalté et où l’intégration du bois est nettement plus équilibrée. Pruneaux, myrtilles, menthe, eucalyptus, réglisse, clous de girofle et notes balsamiques. Le nez se perd dans des notes de bois de cèdre. En bouche il est enveloppant, il affiche une belle synergie entre puissance et fraicheur. Les tannins offrent une belle consistance ; il s’agit d’un grand vin bientôt mis en marché qui mérite déjà toute mon admiration.

borro42009 : gouté un an après sa mise en marché, depuis ma dernière dégustation en primeur, il a acquit une certaine complexité qui s’articule mieux en bouche. Plus équilibré que l’an passé, il est surement moins intense que le 2010. Le fruit est ample et varié, les épices plus chaudes et relevées. En bouche il est d’une grande fraicheur et l’on y retrouve les arômes méditerranéens poussés par le vent qui caresse la colline du bourg. Sensuel jusqu’à le dernière goutte, la finale rappelle l’olive noire, l’eucalyptus et les épices orientales.

Il Borro, www.ilborro.it

Pour acheter ces vins en France : http://www.millesima.fr/catalogsearch/result/?q=il+borro

1 Comment

  1. Pingback: Pian di Nova, il sapore della convivialità | Vinogusto Blog

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s