Chianti Classico, Français, Montalcino, Restaurant, Tuscany, Uncategorized
Leave a Comment

Vitiarium

Borgo San Felice se trouve au cœur du vrai Chianti Classico, sur une colline à 350mètres au-dessus du niveau de la mer et à seulement 15 km de Sienne (1 heure de voiture depuis Florence). Comme quasiment tous les grands domaines toscans, ses origines viticoles sont anciennes, ici les pierres de la petite chapelle érigée à la mémoire du martyre Felice da Nola datent du Xe siècle. Mais avant de vous parler de leurs vins, laissez-moi vous illustrer le Relais…

sf5

Le bourg médiéval a été restauré en 1991 et transformé en un hôtel qui a de suite adhéré au label Relais & Châteaux. Les travaux de rénovation ont vraiment su exalter les caractéristiques architecturales des anciens bâtiments médiévaux, les maisons en pierre, la petite chapelle, les rues pittoresques, afin de garder intacte l’authenticité des lieux en y ajoutant une touche d’élégance très discrète.

image sf1 sf2 sf7

Borgo San Felice dispose de 29 chambres et 17 suites distribuées dans tout le village historique avec, à la clef, tous les services d’une structure luxueuse : le bar sous les arches avec ses salons au coin du feu et billard, sa piscine avec le bar en véranda pour les snacks tout au long de la journée ou bien le petit déjeuner, la salle de sport, le SPA qui bien évidemment utilise les produits de beauté issue du vin et de l’huile d’olive, un terrain de pétanque, 2 de tennis, 3 salles de réunion bien équipées, la chapelle privé, l’organisation d’excursions et activités sur tout le territoire qui entoure le bourg, le restaurant informel en terrasse ouvert à midi et jusqu’à tard le soir avec la charcuterie de la région, ses fromages, pâtes, truffes et autres tubercules…. Et puis son restaurant étoilé (2 étoiles au Michelin) Il Poggio Rosso qui tire son nom de l’une des étiquettes phare du domaine viticole. Le chef, Francesco Bracali, propose une cuisine centrée sur les produits et les traditions locales mais réinterprétées avec élégance et innovation. Depuis le potager planté sur le domaines, aromates et légumes passent directement dans l’assiette!

sf6

Ces terres, ainsi que le bourg médiéval, ont connu beaucoup de passations de mains durant les siècles, depuis les religieux jusqu’aux grandes familles locales, mais s’il ne fallait citer qu’une seule d’entre elles, ce serait surement la famille des Taja, membres fondateurs du Consortium du Chianti Classico, le fameux Coq Noir.

Après la 2e Guerre Mondiale, toute la région du Chianti a connu une longue période de déclin et San Felice ne fut pas en reste. Il faudra attendre le rachat par la compagnie d’Assurance RAS (aujourd’hui Allianz) en 1978 pour voir le phénix renaitre de ses cendres. Depuis lors, San Felice est dirigée par M. Enzo Morganti, un homme de poigne qui a su rendre toute sa splendeur au domaine.

Aujourd’hui l’Agricola San Felice (c‘est comme ça que s’appelle la partie oleo-viticole du projet) compte 140 hectares de vignes, dont la magnifique parcelle de Poggio Rosso qui produit le cru homonyme seulement dans les grands millésimes, une signature indélébile de Sangiovese complété par l’ajout de variétés autochtones sauvées dans le Vitiarium (sorte de nurserie de cépages oubliés replantés ici dans les années ’80 avec la collaboration de l’Université de Pise). Le Best Seller de San Felice est le Chianti Classico Il Grigio, produit à 300 000 exemplaires.

sf3 sf4 sf13

10509639_10152660435357845_9199743012728277604_nLe dernier né porte le même nom que la cuvée “il Grigio” mais affublé de la certification “Gran Selezione”, le top de  la pyramide de qualité de l’appellation Chianti Classico, à savoir l’excellence de la production d’un domaine. Ici, le Sangiovese roi de la maison, se complète de 5 cépages autochtones qui proviennent du fameux Vitarium et ses 260 cépages oubliés. Cet assemblage est donc unique et va contrecourant par rapport aux tendances qui ont vu le jour ici même en Toscane dans les années ‘80 où tout le monde souhaitait implanter des cépages internationaux type Cab Sauv ou Merlot….

sf12Pugnitello est le nom du vin mais aussi du cépage qui le compose; il s’agit d’un ancien cépage toscan quasi disparu que San Felice a pu récupérer et réimplanter sur 12ht; aujourd’hui, d’autres producteurs toscans l’ont adopté. Ce cépage avait surement été abandonné à cause de son très faible rendement qui, aujourd’hui, le rend tout aussi intéressant et apte à produire de grands vins rouges mono cépages. Le premier millésime est sorti en 2003.

 

 

sf8 sf9 sf10

Mais San Felice a aussi investi plus au sud, dans l’appellation prestigieuse de Montalcino, une parcelle de 14ht appelée Campogiovanni, l’une des mieux exposées sud-ouest, qui bénéficie des brises venant de la mer et les Brunellos qui y sont produits sont des vins nobles, princiers, élégants, austères, forts et généreux.

sf14La Riserva de Campogiovanni, issue d’un seul vignoble où un grand chêne majestueux garde les plantes : il quercione, donc… Il s’agit d’une petite parcelle de 1.5ht qui produit (et pas tous les ans) un vin à gouter au moins une fois dans sa vie; depuis la création de ce cru, seuls 7 millésimes ont vu le jour et 2007 est surement l’une de ces très grandes années dont se souvenir, comme 2006 ou 1995.

sf11

 

 

Ce domaine sur le flanc sud de Montalcino a été acheté par San Felice dans les années ’80 mais le premier millésime produit fut le 1990. Campogiovanni a été souvent élu parmi le 10 premiers du top 100 de WS et il est inutile de le nier, son Brunello, a une élégance et une puissance tout à fait saisissante!

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s