Campania, Français, Taurasi
Leave a Comment

Mastroberardino from Irpinia

Je vous ai déjà parlé du Pallagrello, de la vraie pizza napolitaine, des vins mythiques de Raffaele Pagano et aujourd’hui je termine mon voyage en Campania en vous parlant de la plus ancienne cave de l’appellation Taurasi : celle de la dynastie familiale Mastroberardino.

On est en Irpinia, soit à moins de 50 km de Naples. Ici les pics montagneux peuvent atteindre les 2000 mètres, les bois comptent bon nombre de châtaigniers et de sapins, la neige en hiver est tout à fait normale, bref nous sommes loin de l’image que le sud de l’Italie peut véhiculer via la baie de Naples. Le caractère des gens aussi est différent, ils sont plus renfermés.

pagano joaquin 2014 042Afin de rejoindre Atripalda, le centre viticole le plus important de la zone, depuis les petits villages de Montemarano ou de Castelfranci, il fallait compter une journée entière en charrette pour parcourir 20 km. On est plus ou moins vers la fin de 1800 au moment où la région Campania venait d’être englobée au Royaume d’Italie avec le reste du Royaume des deux Siciles, après le passage de Garibaldi.

Angelo Mastroberardino y produisait du vin pour la consommation locale qui n’atteignait même pas Naples. Le Taurasi, grand vin rouge issu du cépage Aglianico, a existé donc bien avant le Brunello di Montalcino, presque au même moment de la naissance du Barolo auquel d’ailleurs il est souvent comparé.

pagano joaquin 2014 044Quelques 30 ans plus tôt, en 1855, Napoléon III, à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris, avait fait rédiger le fameux “Classement des Grand Crus” pour les grands vins de Bordeaux, en particuliers ceux du Médoc, zone de production en pleine, pas trop éloignée de la mer ni des voies de communication/commerce déjà très efficaces pour l’époque.
Produire des grands vins sur les montagnes de l’Irpinia était toute une autre affaire : on vendengait les dernières grappes peu avant Noël et on amenait le tout en une seule fois, donc aussi les raisins cueillis un mois avant, car le voyage n’était vraiment pas soutenable. Ce qui arrivait en cave était un mélange de raisin frais, de raisin flétri, et de raisin écrasé en début de fermentation ce qui donnait des vins plus alcooliques et plus volatiles qu’aujourd’hui à cause de ces difficultés de transport.

pagano joaquin 2014 040Après Angelo, son fils Michele Mastroberardino commença à exporter son vin en Amérique Latine, Brésil, Uruguay et Argentine auprès des communautés d’italiens émigrés qui commençaient à faire fortune mais il sera confronté à la sombre période de la 1e Guerre Mondiale et à l’arrivée du phylloxera qui toucha l’Irpinia entre 1920 et 1930 et qui détruisit tout le vignoble.

10301056_10152911215702845_3858520716715173634_nSon fils Antonio Mastroberardino doit donc être considéré comme le vrai fondateur de la cave homonyme dans le sens moderne du mot, il en pris les commandes en 1945 alors qu’il n’avait que 17 ans, suite au décès de son père et les garda jusqu’en 2005. A partir de 1952 il relança l’activité en réimplantant le vignoble et en repensant le processus de production. Il perpétua la tradition mais en renouvela les racines, c’est lui le père de l’œnologie du sud de l’Italie!

pagano joaquin 2014 033Antonio est décédé il y à peine quelques mois, son fils Piero (né en 1966), professeur d’Université, écrivain et peintre, est resté depuis le seul maitre à bord conscient de ces traditions et de ses racines tant que les plus grands vins de sa gamme en portent le nom : Radici (racines), un nom ajouté presque en commentaire à celui que l’appellation d’origine lui a donné tout naturellement.

1467208_10152911216617845_6531991607679873509_nSon dernier roman, “Giro di vite” aux éditions Homo Scrivens est sorti cet automne.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s