Amiata, Colline Lucchesi, Français, Maremma, olive oil, Tuscany
Leave a Comment

Les Apennins toscans, les nibards à vin

Les pâturages de la vallée du Mugello, ceux qui ont allaité des générations de toscans, sont maintenant des nibards à vin. La châtaigne laisse sa place aux grappes de Sangiovese et l’épeautre à un vignoble d’origine perse.

IMAG0738_1
Mais qu’est ce qui arrive à la Toscane viticole ?

Elle change, c’est ce que nous dit sa nouvelle géographie. La cause principale de ce changement est à trouver dans un autre changement, celui climatique. Il y a 10 ans déjà, on prédisait que la culture de l’olivier et donc la production de l’huile d’olive, se déplacerait d’ici 30 ans dans le sud de l’Angleterre…
Et voilà que le Riesling apparait sur les Apennins tosco-émiliens, le Pinot Noir dans le Mugello, la Syrah sur les collines autour de Lucques, le Cabernet sur les tufs de Pitigliano.

Bon, le Pinot Noir dans la vallée du Mugello est une nouveauté consolidée.

IMAG0733_1

 

Le premier à le planter fut Alessandro Brogi au domaine « Podere Fortuna ».

M. Brogi a fêté en 2014 les 10 vendanges de ce cépage avec une verticale où les millésimes 2006 et 2009 ont émergés du lot, ils représentent le potentiel de ce que le Pinot Noir peut donner en Toscane, avec cette même note un peu fumée qui n’est pas sans rappeler les modèles bourguignons.

 

 

Dans le Mugello, les changements climatiques sont perceptibles mais aussi visibles. En parcourant les photos d’époque, on voit très bien qu’un amont abrupt et caillouteux est aujourd’hui recouvert de verdure.

Les champignons diminuent car les bois perdent du terrain, les châtaigniers produisent 20% en moins ce qui, à l’époque, aurait viré au drame alimentaire et social.

Autrefois, la montagne fournissait toutes les ressources vivrières : les habitants mangeaient la châtaigne sous toutes ses formes, produisaient du charbon de bois et exploitaient les multiples carrières et mines.

IMAG0736
Depuis, d’autres producteurs viticoles sont arrivés et d’autres styles d’interprétation de ce cépage se diffusent.

IMAG0735L’un des plus intéressants est surement celui du domaine « Il Rio », style moderne qui suit les traces des modèles néozélandais, en vigne et en cave.

En vigne, on essaye d’offrir aux plantes le maximum d’exposition au soleil dans une zone très fraiche et en cave les extractions sont légères, les macérations courtes.

Mais la dernière frontière investie par les producteurs et les investisseurs est la Maremma, le sud de la Toscane, un endroit encore très sauvage et peu connu, un endroit encore riche en foret et bois, mais aussi en pâturages, une position centrale entre les plages de la côte et le Mont Amiata, l’ancien volcan.

C’est ici que se joue la nouvelle Renaissance du vin toscan et c’est ici que Viviana Filocamo du domaine Casavyc a décidé de planter des variétés telles que le Pinot Noir, la Syrah ou encore le Sauvignon Blanc.

1503843_10152887145562845_7064204415800557785_nSon Pinot « Temerario » (le « téméraire ») s’exprime au mieux, un vin extrêmement élégant, aux parfums intenses de fruits rouges, cuir et épices.

La palette d’expériences que les producteurs toscans pouvaient faire sous l’ombrelle des IGT est large, c’est le berceau de nouvelles théories : ne pas trahir la recherche de la puissance, mais ne jamais la séparer de l’élégance.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s