Bordeaux, Chianti Classico, Français, Franciacorta, Maremma, Tuscany
Leave a Comment

Le mouvement perpétuel du Chianti Classico dans l’œuf

C’est dans cette portion de Toscane que les anglais ont familièrement baptisé “Chiantishire” que se trouve la nouvelle cave de Greti, appartenant au groupe Santa Margherita, dédiée à l’élevage et à l’embouteillage des vins du pôle toscan du groupe : Lamole di Lamole et Villa Vistarenni (Chianti) et Tenuta Sassoregale (Maremma).

Santa-Margherita-Tenimenti-toscani

Nous sommes seulement à 2km de Greve in Chianti, au milieu des douces collines recouvertes de vignobles, oliveraies, bois, pinèdes, châteaux et bourgs anciens. Une région dans la région dont la renommée n’est plus à faire, comme celle de Bordeaux, de la Champagne ou de la Bourgogne.

Pour rappel, Santa Margherita est un groupe fondé en 1935 dont le produit phare est le Pinot Grigio, leader du marché depuis plus de 50 ans. Originaire de Vénétie, le groupe possède aujourd’hui des vignobles et des caves sur plusieurs appellations : Vénétie donc, mais aussi Conegliano-Valdobbiadene (la patrie du Prosecco), le Haut Adige (entre l’Autriche et la Suisse), la Lombardie (Franciacorta), la Sicile et la Toscane.

lamole-lamole-2010-vigneto-campolungo-gran-selezione-red-chianti-classicoLe fer de lance du pôle toscan est certainement à #Lamole où l’on cultive la vigne depuis 715 ans; ici la groupe Margherita possède 57 hectares qui se trouvent entre 380 et 600m et une cave historique datant de 1350. Parmi les barriques, un fut ovale (de chez Taransaud) qui aura couté la bagatelle de 32 000€ et qui aura demandé deux ans de fabrication.
Aujourd’hui, dans l’œuf, le Chianti Classico Gran Selezione Vigneto Campolungo fait sa malo’.

Le Vigneto Campolungo est l’étiquette la plus précieuse de Lamole di Lamole et provient du vignoble de 9.5 hectares homonyme, un vignoble replanté en terrasse en 2009 et sur lequel est en cours une expérience sur les inducteurs de résistance, des produits organiques à base d’aloe et autres composantes naturelles qui sont utilisées à la place des traitements chimiques plus classiques (cuivre ou soufre), ce qui permettrait à la plante de garder un maximum d’antioxydants en réserve pour se défendre des attaques des bactéries et champignons.

L’œnologue Andrea Daldin prévoit d’utiliser l’œuf aussi pour la fermentation alcoolique. Sa forme particulière permettrait d’avoir un mouvement naturel du vin dû à la chaleur produite pendant la fermentation, en effet le vin qui se trouve en bas aurait tendance à monter en se réchauffant et, en rencontrant le vin plus froid, se refroidirait et redescendrait…ainsi, avec ce mouvement en continu, il y aurait une dissolution régulière et homogène des substances du bois.

Lamole_di_Lamole_botte-a-uovo

Juste à coté du vignoble de Campolungo se trouve un autre vignoble historique où sont plantés 32 clones de Sangiovese et d’où est parti le projet de reconversion bio qui devrait se terminer très rapidement (en 2017), grâce à sa position élevée et isolée, entourée des bois et bien aérée. Les collines entre Greve in Chianti et Panzano sont en effet le premier “bio- district” d’Europe.

Le groupe Santa Margherita aura investi en Toscane plus de 13 million d’€.

Source : Civiltà del Bere / Elena Erlicher

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s