All posts filed under: Taurasi

La sélection italienne du Grand Tasting et les infatigables alchimistes de la pizza napolitaine

Chaque année il y a un événement de la vinosphère, un seul, que je ne rate jamais : le Grand Tasting à Paris de Bettane+Desseauve. Cette année encore, au Carrousel du Louvre, les 25 et 26 novembre, vous pourrez retrouver le meilleur des vins français en dégustation mais également une très belle sélection de domaines italiens (salle 111) que je vous invite à découvrir ici. Nombre d’entre eux m’ont accueillie lors de mes pérégrinations viticoles dont je relate les exploits sur ce blog, dans une série d’articles en français déjà publiés que je vous invite à relire : (d’autres archives sont disponibles mais en anglais ou italien…). MONTEVERTINE , une façon différente d’interpréter le Chianti Classico. À lire l’article : Rigoureusement sans appellation CAVALLOTTO VIE DI ROMANS PODERE IL CARNASCIALE ROBERTO VOERZIO PETROLO LA MASSA PLANETA MONTENIDOLI LE MACCHIOLE PIO CESARE, cave historique bâtie sur les murs romains d’Alba Pompeia en Piémont. A lire l’article : Barolo Pio Cesare, Please don’t call it regular COLLEMASSARI &  POGGIO DI SOTTO & GRATTAMACCO BORGOLUCE BRIZIARELLI SARTARELLI CASALE DEL GIGLIO AZELIA MASCIARELLI BISOL TENUTA …

Mastroberardino from Irpinia

Je vous ai déjà parlé du Pallagrello, de la vraie pizza napolitaine, des vins mythiques de Raffaele Pagano et aujourd’hui je termine mon voyage en Campania en vous parlant de la plus ancienne cave de l’appellation Taurasi : celle de la dynastie familiale Mastroberardino. On est en Irpinia, soit à moins de 50 km de Naples. Ici les pics montagneux peuvent atteindre les 2000 mètres, les bois comptent bon nombre de châtaigniers et de sapins, la neige en hiver est tout à fait normale, bref nous sommes loin de l’image que le sud de l’Italie peut véhiculer via la baie de Naples. Le caractère des gens aussi est différent, ils sont plus renfermés. Afin de rejoindre Atripalda, le centre viticole le plus important de la zone, depuis les petits villages de Montemarano ou de Castelfranci, il fallait compter une journée entière en charrette pour parcourir 20 km. On est plus ou moins vers la fin de 1800 au moment où la région Campania venait d’être englobée au Royaume d’Italie avec le reste du Royaume des …

Pagano Joaquin from Irpinia

The wine bars of Salerno are veritable shrines to the vintages of Irpinia. Cocktail hour means sipping a trendy terroir on a seaside terrace while watching the parade of bearded hipsters. Irpinian’s wines seem to wield a seductive power… To find out why, we head inland. Soon we’re surronded by vineyards, in a landscape of steep hills redolent with fragrant herbs. The resemblance to Tuscany elicits a sense of déjà vu, but Irpinia is more an immense artistic pollinization, echos of the interactive interconnections among people and nature. Here’s Pagano Joaquin, owned by Raffaele Pagano, a man who thwarts fate with humor and razzle-dazzle. This is more a way of life; it’s an acerbic, colorful existentialism. For him, modernity is not enough. It requires experimentation to take things further. And, oddly enough, it works, and has even become necessary to a life outlook. Raffaele is a fair mixture between a lackadaisical farmer and an obsessed with productivity, a union made for our times, a fierce defender of tradition working hand in hand with the nec …

Taurasi ou la fraicheur de l’Aglianico de Pagano Joaquin

Mon ami Raffaele Pagano du Domaine Joaquin d’Avellino, qui m’avait éblouie avec ses blancs insolites du sud de l’Italie (région Campania, 40 km à l’est de Naples, pour nous entendre…), m’a envoyé des bouteilles de sa dernière création en rouge, le Riserva della Società 2009, appellation Taurasi. On parle donc du cépage Aglianico, un tout nouveau scénario pour ce producteur de blancs, un défi tortueux et complexe pour lequel je me préparais à écrire longuement pensant devoir justifier, expliquer, détailler ce choix, puis la dégustation m’a fait taire. Ce Taurasi est l’interprète fidèle d’une terre magique encore peu connue en France, manque qu’il va falloir très vite combler*. Je n’ose même pas imaginer combien cette première production a dû lui a couter, mais heureusement la chasse est ouverte afin de s’approprier l’une de ces rares bouteilles. Le vin possède une énorme fraicheur et finesse. La bouche est pulpeuse, juteuse, nerveuse. Les tannins sont carrément imposants et me font la promesse d’un avenir en cave encore très long. Il s’agit décidément d’un très grand vin, un …